Un détective comme les autres

Un détective comme les autres
Le détective privé

Le baiser de la stagiaire







Quand j'étais salarié dans ma première boite à Paris, nous avons eu plusieurs stagiaires à différentes périodes, dont une fille qui avait la trentaine, brune, les cheveux coupés à la garçonne et de corpulence athlétique.

Nous l'appellerons ici Stéphanie... Stéphanie était volontaire et voulait toujours bien faire, mais tellement bien que souvent cela tournait mal et toujours à ses dépens...

Un jour alors qu'elle me rejoint sur un dispositif, en se garant, tellement elle était stressée qu'elle éclate son pneu de voiture sur l'arête du trottoir. Un autre jour, là déjà garée, mais encore stressée, elle ouvre sa portière de voiture sans faire attention à la circulation et une voiture qui arrivait lui a arraché sa portière. Véridique je ne raconte pas de bêtises elle était tout le temps comme ça.

Un après midi alors que nous avions posé notre objectif dans une boîte et que nous pouvions le voir avec son interlocuteur par la fenêtre du bureau où il se trouvait, j'explique à Stéphanie que nous allons faire le petit couple pour nous approcher le plus près possible de la fenêtre et prendre des images...

Elle me dit ok et c'est ce que nous faisons, puis je la fais basculer dos à la fenêtre en question et me colle à elle pour me retrouver face à l'ouverture et pouvoir shooter avec l'appareil photo.

Et je lui explique que je vais poser l'objectif de l'appareil sur son épaule et que je vais donc approcher mon visage du sien mais juste pour regarder dans le viseur. Comme ça si l'objectif fait attention à nous il verra un couple qui s'embrasse dans la rue.

Je sens que Stéphanie hésite et du coup je lui redemande si elle est ok... Puis elle me dit d'accord.

Je pose donc mon appareil sur son épaule gauche et j'allais pour passer mon bras gauche derrière son cou et regarder dans le viseur de mon appareil photo quand celle ci à avancé sa bouche pour m'embrasser!!!

J'ai été obligé de lui dire qu'on ne s'embrassait pas, mais qu'on faisait semblant et encore nos bouches ne se touchent pas, à peine nos joues puisque j'ai l'oeil derrière le viseur...   

En moi même j'étais mort de rire mais la mission primant sur tout le reste je pus faire mes images des deux protagonistes en pleine discussion et de garder ce petit incident pour nous deux pour ne pas en rajouter à son palmarès, car le boss et les autres gars de l'équipe commençait à en avoir marre d'elle.  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire